Luce: Skipper - Ingénieur
Une saison de course implique de nombreuses personnes dont les compétences sont complémentaires et indispensables à la réussite de l'ensemble du projet.
 
Image"Je suis née en 1980 à Montpellier. Depuis la fin de mes études d'ingénieur, pour naviguer en course dans toutes les conditions de mer, j'alterne selon les saisons mes lieux d'entrainement entre la Méditerranée et l’Atlantique."

En parallèle de son métier d'Ingénieure, elle recherche inlassablement des sponsors, effectue des stages météo, régles de courses, étudie les meilleurs choix de route, d'équipe....

CHRONO

1996-1998 : Escrime haut niveau 1998 : Entrée àl’INSA de Lyon
2005 :Ingénieure Mécanique conception
2007 :Bcombio partenaire en mini
2010 :Enseignement de mécanique à L’INSA de Lyon - Aydat sur l’atlantique

2011: Enseignement de mécanique à L’INSA de Lyon - DG délégué d'ARCOA Yachts

2012: Cadre chez DCNS

 

PORTRAIT  CHINOIS

Pour  mieux expliquer ce qui l’anime, Luce s’est prêtée au jeu du portrait chinois. Alorstoi, « Luce », dis nous si tu étais…
UNE QUALITÉ…« La rigueur. C’est une qualité que  réclament deux disciplines qui n’ont peu d’autrespoints communs : l’ingénierie en mécanique et le sport de compétition ! » 
UN DÉFAUT…« L’exigence. Avec moi-même, et avec les autres. »
 
UNE PASSION…«Le large, la mer, celle de la voile de  compétition. Quand j’étais petite, c’est mon père qui m’a transmis quelques secrets de nuits sous les étoiles au large et sa passion de la régate… »
UNE ENVIE…« Avancer, progresser Quand je dispute une compétition, je me suis toujours préparée de sorte à mettre toutes les chances de mon côté.»

LE PALMARÈS 

      2012: Vice Championne du monde de Longtze équipiére d'avant
      2011: Vainqueur Calais/Dieppe sur le Tour de France poste de navigateur/piano sur Batistyl
                Vainqueur grade 1 Match Race Calpe avec les ChickaBreizh. Piano/embraque
      2010 : Circuit Figaro :Transt AG2R - La Mondiale   Concarneau St Barth 
      2009 : Vainqueur Mini Med, 6ème du MiniFastnet 
      2008 : Vainqueur en Série de la régate "Dos océanos", deuxième au général
      2007: 8ème en Série de l’Open Demi-Clé ; 5ème en série de l’Open Sail Simrad
               2ème au classement amateur du Tour de France à la Voile ;
               16ème en Série à la Transgascogne Traversée de l’Atlantique sur un 60 pieds Open
  • 2006: Vainqueur de la MiniMax en Série, 2ème au général ;8ème en Série à la  
  •           MiniMed ; 5ème en Série à la Mini Barcelona
  •            2ème étudiant au Tour de France à la Voile
  • 2003 et 2004 : vainqueur du Tour de France à la Voile, catégorie étudiants
  • 2003 : Championne de France Universitaire de course en flotte et de match-racing
  • 2002 : vainqueur du circuit IMS en IMX 45 
  • 1996-1999 : statut de Sportive de Haut-Niveau en escrime.

UNE EXPÉRIENCE RICHE EN VOILE

  • 2007-2010: chef de projet et skipper Mini 514 et Figaro BcomBio
  • 2004 : chef de projet au sein de l’association “Challenge INSA Voile” pour le Tour de France à la Voile. Victoire.
  • 2003 : trésorière de l’association "Challenge INSA Voile". Budget 50 k€.
  • 1988 : tombée sous le charme de la voile dès l'âge de 8 ans...

UNE APPROCHE "INGÉNIEUR"

       2013 : Cadre à la DCNS.
       2011 : Ingénieure BE puis DG délégué de ARCOA Yachts.
       2010 : Enseignante de conception mécanique sur poste d' agrégé à l'INSA de Lyon     
       2009 : Travail sur électronique HR NKE
  • 2005-2006 : avant-projet “Bateau à Grande Vitesse” au cabinet Vaton Design ;
  • 2004-2005 : stage de fin d’études sur le thème de la déformation des voiles, au sein de la voilerie Delta Voile ;
  • 2004-2005 : Projet de Fin d'Études à l'Ifremer sur la courantologie due aux forçages météorologiques dans le Golfe du Lion, modélisé sur ordinateur.

 

Bernard Mallaret : le coach

Profession : Manager de la voilerie DELTA Voiles.

Palmarès :

  • 3 fois vainqueur du Tour de France à la Voile ;
  • plus de 10 fois vainqueur de championnats nationaux sur monotype ;
  • participation aux courses du Figaro, Route du Rhum, Transat en double.

« Luce, je l’ai vue naître, Elle est comme un de mes enfants.

Depuis 30 ans, je navigue sur les meilleurs bateaux, avec les meilleurs coureurs, et tout cela m’a donné un certain regard sur la course et la façon de gagner des régates.

Je suis à un moment de ma vie ou j’éprouve l’envie de transmettre à mes enfants, à des jeunes, cette expérience acquise.

Le challenge de Luce est ambitieux, et nous savons tous que lorsqu’Elle aura pris le départ et mis le cap vers l’autre coté de l’Atlantique sa performance n’appartiendra qu’à Elle…

Mais avant cela je souhaite l’aider à progresser vite, à déjouer certains pièges et à acquérir ce petit supplément de confiance en soi qui font les performances.

Je la sais combative, attentive, efficace et Elle a toute ma confiance.»

Bernard Mallaret

Xavier Rohart : le parrain du projet

Star, Xavier Rohart l'est à plus d'un titre, mais son nom est définitivement entré dans l'histoire de la voile tricolore ce fameux 28 août 2004 où le régatier fosséen a décroché la médaille de Bronze aux Jeux Olympiques d'Athènes. Depuis, il s'est distingué en remportant pour la deuxième fois le titre de champion du monde de Star à Buenos Aires en février 2005 avec Pascal Rambeau, un titre qu'ils avaient déjà décroché en septembre 2003, à Cadix.

Le Star est le bateau le plus prestigieux et peut-être le plus exigeant des Jeux Olympiques. Jamais un marin français n'y était parvenu. Rien d'étonnant dès lors, que la Fédération française de voile lui ait décerné le titre de « Marin de l’année » en décembre 2003 lors du Salon Nautique de Paris.

Il a pu écrire une nouvelle page de l'histoire du sport français lors des J.O. d'Athènes. Au terme de 11 manches que Xavier qualifiera de "combats de rue", l'équipage tricolore décroche le bronze devant un parterre de célébrités, et notamment l'américain Paul Cayard.

« La voile à haut niveau ce n’est pas seulement la vitesse, les surfs. C’est aussi un monde où l’humain est très important. Il faut partager, vibrer, réfléchir avec son équipier. Sans cet esprit de « groupe », tout devient plus dur.

Luce va naviguer en solo, mais comme une course en solo ne se gagne jamais seule, il faut créer une équipe autour de son projet. C’est dans cet esprit que je lui apporte mon soutien. »

Xavier Rohart

Centre du Sommeil de l'Hôtel Dieu

Le centre du sommeil de l'Hôtel-Dieu gère le sommeil de sportifs de haut niveau pour faire face à la compétition dans les conditions extrêmes.

  • Il travaille depuis des années en lien avec l'IBSV (Institut Biomédical Sport et Vie) de Maisons-Lafitte, aujourd'hui Vie Life (Dr François DUFOREZ).
  • Le but est de mieux connaître son horloge biologique pour optimiser son énergie sur les 24 heures.
  • Ses domaines d'intervention sont en particulier: La Voile en solitaire et en équipe (Dr Bertrand de LA GICLAIS et Dr Damien LEGER).

Le Dr de LA GICLAIS a débuté la prise en charge des navigateurs solitaires en s'occupant de Laurent BOURGNON dans toutes les épreuves transocéaniques. Depuis, le sommeil de nombreux navigateurs a été étudié au Centre de l'Hôtel-Dieu, dont celui d'Isabelle AUTISSIER, Yvan BOURGNON, Thierry DUBOIS,....et de l'Equipe Olympique française de Voile.

 

Gilles Martin Raget et son équipe

Gilles Martin-Raget est né le 9 avril 1955 à Arles où il a vécu durant 20 ans jusqu’à ce qu’il rejoigne Montpellier puis Aix en Provence pour y suivre des études de Sciences économiques. C’est à cette époque qu’il découvre la voile au cour d’un stage à l’école du navigateur Marc Linski, cette nouvelle passion allant rapidement devenir un passe temps permanent, puis un métier.

Côté photo, il est difficile, étant né à Arles dont les rencontres photographiques sont internationalement réputées, de ne pas attraper le virus qui incite à toujours garder un appareil de photo à portée de la main. Gilles réalise ses premières images à l’âge de l’adolescence en Camargue, puis photographie les bateaux de course à bord desquels il régate, obtenant à l’occasion quelques publications dans la presse nautique spécialisée.


C’est en 1986, après une nouvelle participation infructueuse à la Coupe de l’America qu’il va effectuer un fondu enchaîné entre la navigation et le journalisme spécialisé. Grâce à un rythme de travail soutenu et une bonne connaissance du milieu, il est devenu depuis un collaborateur régulier des plus grands magazines nautiques en France et à l'étranger. Il est aussi devenu le photographe officiel de nombreuses courses, de coureurs, ou de sponsors parmi les plus actifs. Il parcourt le monde à longueur d’année pour suivre les grands événements nautiques internationaux, réaliser de nouveaux reportages sur des destinations de croisière ou naviguer à bord des bateaux les plus divers.

Il initie aussi son équipe à la photographie nautique dont Guilain Grenier qui a réalisé les photos de NO WAR.

 

 
Dernière mise à jour : ( 26-11-2018 )